Pour une documentation créative : L'apport de la philosophie de Raymond Ruyer par Sylvie Leclerc-Reynaud

Pour une documentation créative : L'apport de la philosophie de Raymond Ruyer

Titre de livre: Pour une documentation créative : L'apport de la philosophie de Raymond Ruyer

Éditeur: Association des professionnels de l'information et de la documentation

ISBN: 2843650852

Auteur: Sylvie Leclerc-Reynaud


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

  • Ouvrage neuf. Disponible en stock.

Sylvie Leclerc-Reynaud avec Pour une documentation créative : L'apport de la philosophie de Raymond Ruyer

Qu'est-ce que l'information ? D'où vient-elle ? Où va-t-elle ? À partir des réponses apportées par le philosophe Raymond Ruyer à cette triple interrogation sur la nature, l'origine et la finalité de l'information, cet ouvrage propose d'étudier la notion d'information et les retombées des analyses de Ruyer sur les métiers de la documentation - métiers d'information s'il en est. En effet, la distinction radicale opérée par le philosophe entre l'information physique et l'information psychologique comme "sens" n'est pas sans impact sur la conception que l'on peut avoir de la documentation ni sur l'exercice de cette fonction. Sylvie Leclerc-Reynaud s'appuie sur cette distinction pour analyser le travail documentaire sous l'angle de la relation entre le documentaliste et l'usager. Elle explique pourquoi l'accueil de l'usager est si important dans ce métier, pourquoi la compréhension du besoin de cet usager ne l'est pas moins, et pourquoi la création dans la documentation est possible grâce à la "quasi-information", au sens, qui est à la base de tous les actes "d'augmentation d'information" et, plus concrètement, des "réponses inventives". Cette réflexion est entrecoupée de dialogues entre deux professionnels fictifs, tenants de deux conceptions à la fois complémentaires et opposées de la documentation - l'une traditionnelle, l'autre résolument ouverte et créative. Divers témoignages d'usagers de la documentation (le cinéaste Yves Robert, le fondateur du Point, Claude Imbert, l'écrivain Claude Duneton) et de documentalistes complètent et illustrent ces propos.